« Queue » c’est original !

Girafe, bouquetin ou encore dauphin, tous possèdent des queues et c’est bien l’objet de
l’exposition « Parce-Queue » qui se trouve au Musée-Aquarium de Nancy depuis trois mois. Des derrières à tout-va
qui mêlent humour et enseignements sur cet appendice situé à l’extrémité du corps. Aperçu de la
visite.

L’exposition « Parce-Queue » est à découvrir jusqu’au 27 janvier 2013. // Droits réservés.


Tous les vertébrés possèdent une queue, même l’homme (il s’agit du coccyx…). On prête parfois trop
peu d’attention à l’appendice caudal et pourtant, il révèle bon nombre de fonctions.
Arrivé au premier étage, l’arrière-train d’une girafe – presque taille réelle – accueille les visiteurs,
conquis par sa longue queue tachetée. Un peu plus loin, une flopée d’animaux (léopard, tamanoir et
gnou aussi vrai que nature) est exposée au sol ; queues au premier plan, têtes au second. Côte à côte,
la comparaison est saisissante. Habituellement, cette partie du corps est négligée, ici on en fait une
priorité. En face, sur un grand écran, on y voit des témoignages à propos de la queue. Les
interviewés rient, les questions sont étonnantes, parfois un poil tendancieuses.
Fonctions insoupçonnées
Au fil de la visite, on peut admirer les squelettes des vertébrés. Dans une salle aux couleurs plus
flashy, sans doute la pièce la plus ludique du musée, on y apprend le rôle de la queue pour chaque
animal. Pour les volatiles et les mammifères marins, elle leurs permet de garder l’équilibre et sert
aussi de gouvernail. Plusieurs vidéos et jeux d’animations le démontrent.
Plus loin, on découvre que les prédateurs se servent de leur queue pour intimider leur adversaire. Le
crocodile en possède une puissante et musclée qu’il utilise pour préserver sa tranquillité. Le chat
grossit la sienne face à ses proies pour paraître plus fort.
Cet appendice est aussi un outil de communication. Les mouvements de la queue expriment des
émotions. Les chiens la remuent pour montrer leur joie (a contrario du chat). Le cheval s’en sert
pour faire fuir les mouches qui l’assaillent.
Enfin, l’exposition montre aussi que la queue, notamment chez les oiseaux, est un outil de
séduction. Sous ses couleurs chatoyantes, le paon séduit madame en grande partie avec le plumage
de son postérieur.
Ce n’est pas un zoo mais auquel le visiteur est confronté mais à un pendant culturel. L’exposition
« Parce-Queue » est sensée. Avis aux vertébrés !

Infos pratiques :
Musée-Aquarium de Nancy
34, rue Sainte-Catherine
Exposition ouverte tous les jours de 10 h à et 12 h et de 14 h à 18 h jusqu’au 27 janvier 2013.
Adulte : 4.10€ ; 12-18 ans : 2.10€, gratuit aux -12 ans
Visite commentée sur inscription et soirées diverses (03.83.32.99.97).
Plus d’informations sur : www.museumaquariumdenancy.eu
Accessible dès 7 ans.
Elle est trilingue (français, anglais, allemand)

Publicités