Silence, on coule…

11 points, 13 journées de Ligue 1. Tel est le bilan ô combien décevant après ce premiers tiers de championnat. Encore défait 2-0 dans la cité phocéenne ce week-end, l’OGC Nice coule à petits flots. Doucement mais sûrement. Car avec ce rythme bien trop lent, c’est la relégation qui pend au nez du club azuréen. Décourageant, consternant, bien trop affligeant… Surtout quand l’on sait que notre nouveau président a gonflé les caisses du club (11 millions d’euros l’été dernier, destinés à renforcer le club en joueurs compétents). C’est scandaleux de jouer le maintien avec l’effectif actuel. Mais – presque – logique au vu des prestations niçoises… Nos joueurs sont si maladroits à l’extérieur qu’il est impossible de viser plus haut. Nos attaquants ratent des buts tout faits, nos défenseurs font des offrandes à nos adversaires. Existe t-il une équipe qui nous craigne encore ? J’en doute… On est bien trop bon.

Continuez ainsi chers aiglons, ne prenez pas votre envol, on est si bien au sol… (à la 17ème place du classement). Niçois, vous êtes à terre. Silence, on coule…

Publicités